Les 10 clefs de l’entrepreneur accompli

(Pour optimiser son temps, son énergie, et profiter de sa vie personnelle)

Il y a fort à parier que si vous avez créé votre activité, c’était en grande partie pour une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • La liberté de travailler avec qui vous voulez, quand vous voulez, où vous voulez
  • La possibilité de travailler selon vos valeurs, de poser vous-mêmes vos frontières
  • Vous réapproprier votre équilibre de vie entre activité professionnelle et vie personnelle
  • Prouver à tous (ou à certains en particulier !) que vous en êtes capable

A priori donc, ce n’est pas pour pouvoir y passer le plus clair de votre temps et ne plus penser qu’à ça. Si c’est bien normal au début de votre activité, vous aurez au bout d’un moment envie (et surtout besoin) de passer à autre chose. À un équilibre.

Voici ci-dessous quelques objectifs qui, une fois atteints, devraient vous aider à basculer de ce bon côté de la barrière !

Être reconnu comme un professionnel accompli de son secteur

L’intérêt principal : être recommandé et passer moins de temps à faire du commercial

Quelques idées pour vous aider à atteindre cet objectif :

  1. Créer ou agréger du contenu sur la problématique
    • Création et écriture dans votre blog
    • Récupération d’articles de presse / blogs (autres)… intéressants
    • Récupération de publications d’experts
  2. Communiquer sur ce contenu
    • Mise en place d’une newsletter
    • Alimentation de réseaux sociaux
  3. Vous faire connaître vous, en tant que personne
    • Participer à des clubs / groupements…
    • Assister à des événements
    • Animer des ateliers
  4. Mettre à jour tous ses profils (LinkedIn, Viadeo, et même Facebook, Twitter… cohérence !)

Savoir précisément à qui vous vous adressez et ce que vous leur vendez

L’intérêt principal : ne pas perdre de temps sur les clients et contrats qui ne vous correspondent pas

Enfonçons des portes ouvertes… Quand vous faîtes ce qui vous plaît, vous êtes meilleur. À cultiver cet avantage comparatif, vous êtes chaque jour : de plus en plus bon, de plus en plus rapide, de plus en plus efficace sur toutes vos actions. Et en plus, vous pouvez communiquer avec cohérence sur votre expertise.

Imaginons que vous êtes graphiste, et que votre truc à vous c’est les affiches de spectacle. Vous aimez en faire, donc c’est chouette. Plus vous en faîtes, meilleur vous êtes : vous savez mieux disposer les informations, mieux gérer les contrastes, mieux faire passer les messages… Plus vous en faîtes, plus vous êtes rapide : vous avez des modèles, des templates, une banque d’images dédiées à réutilisées, des polices qui collent bien pour de l’affichage, vous ne repassez pas du temps à faire votre benchmark… Et plus vous en faîtes, plus ça se sait. Quand, autour de vous, quelqu’un a besoin d’une affiche, devinez à qui il ou elle fait appel ?

Quelques idées pour vous aider à atteindre cet objectif :

  • Apprendre à dire non. Oui, c’est dur. Mais acceptez un projet qui n’est pas dans votre cœur de cible / d’offre, c’est recommencer tout de zéro, y passer beaucoup plus de temps, et diluer votre communication. Sur un tel projet, vous êtes moins rentable, et vous prenez moins de plaisir. Aussi, dire oui une fois c’est s’engager à redire oui., comme la première cigarette qui en appellera une deuxième : attention à ne pas basculer du mauvais côté…
  • Cohérence, cohérence, cohérence sur votre site Internet (vos flyers / vos cartes de visite /…). Qu’on n’ait pas de doutes sur ce que vous vendez et à qui. Pas de « je peux tout faire, je sais tout faire… » qui vous croira ? Est-ce vraiment vendeur ?
  • Redire non, encore
  • Et encore.
  • Et puis peut-être que parfois il faudra dire oui parce que vous avez besoin de manger et payer votre loyer. Soit. Mais avec parcimonie, avec conscience, peut-être sans l’afficher. Bref, avec choix et retenue.

Vous connaître et savoir où, quand, comment vous travaillez le mieux

L’intérêt principal : être productif

Vous la connaissez, cette journée à la fin de laquelle vous vous dîtes que vous avez travaillé, mais rien accompli vraiment ? Celle durant laquelle vous avez consulté et répondu à vos mails, répondu à quelques questions, eu quelqu’un au téléphone, la visite d’un collègue ou client… et où vous n’avez coché aucune des tâches de votre ToDo list ?

Pour éviter de vous retrouver dans ce cas tous les jours, essayez de comprendre votre fonctionnement idéal. Pour ce faire, il n’y a rien de mieux que de vous tester :

  • Du soir ou du matin ? Testez des horaires décalés, ça peut peut-être vous convenir.
  • Silence ou bruit ? Certains ont besoin du silence absolu, d’autres au contraire d’un fond sonore.
  • Seul ou entouré ? Peut-être préférez-vous avoir votre bureau personnel, ou au contraire travailler en open-space.
  • Essayez de segmenter vos journées : une heure pour chaque chose.
  • Osez la pause, ou la sieste.
  • Essayez des contextes différents, des lieux et temporalités différentes. Et si vous travailliez mieux… en vacances !?!

Pour aller plus loin sur cette question (et passer un excellent moment), je vous suggère de regarder la vidéo TED de Jason Fried : « Why work doesn’t happen at work » (Pourquoi on ne travaille pas bien au travail).

Vos clients et collaborateurs respectent votre façon de travailler

L’intérêt principal : ils respectent vos horaires et vos méthodes

Soyez clair dès le début sur ce que vous acceptez et ce que vous n’acceptez pas. Ne devenez pas l’esclave de vos clients, prestataires ou collègues, c’est si facile aujourd’hui que l’information circule si vite…

Quelques idées pour que l’on respecte votre rythme de travail :

  • Communiquez bien en amont la chronologie de tout projet, toute action. Ainsi, normalement, on ne vous relancera pas si vous la respectez. Si c’est le cas, vous pourrez toujours renvoyer la personne à cette chronologie.
  • Ne répondez pas à des heures indues (tard le soir, tôt le matin, le weekend, en vacances), hors circonstances exceptionnelles. Quand vous le faîtes, vous ne dîtes pas « je suis un(e) professionnel(le) accompli(e) » mais plutôt « je ne sais pas gérer mon temps ». Et vous autorisez implicitement la personne à recommencer.
  • Si vous avez cette relation avec vos interlocuteurs, clients ou partenaires, vous pouvez même aller jusqu’à leur communiquer votre temporalité à vous : « je ne bosse que le matin, tôt et jusqu’à 14h, le reste de ma journée est consacré à ma famille ». Ceux-ci pourront apprécier votre franchise et abonder dans le sens de ces valeurs d’équilibre et de priorités.

Avoir une excellente relation clients

L’intérêt principal : qu’ils reviennent, c’est plus facile que d’aller en chercher d’autres !

Bon, évidemment la première prérogative c’est d’être bon dans ce que vous faîtes. On va supposer que c’est le cas :). Pour aller plus loin que vos compétences, vous pouvez envisager de :

  • Sonder de temps à autre vos clients et montrer votre (vraie) envie de les servir au mieux
  • Communiquer (blog, réseaux sociaux…) sur vos valeurs : s’ils les rejoignent ils seront plus enclins à refaire appel à vous.
  • Valoriser vos clients et partenaires sur votre site Internet.

Tracer une frontière (même en zigzag) avec votre vie personnelle

L’intérêt principal : continuer à bien en profiter, durablement !

Gérer son activité, c’est très prenant. Très naturellement, vous pouvez avoir un penchant à y penser tout le temps, à vous laisser happer par le professionnel, à en oublier votre vie personnelle. Cela tient un temps, mais à long terme vous fatiguerez, et à continuer ainsi vous pouvez vous priver de la créativité et la fraîcheur que le contact avec le « monde extérieur » vous apporte. Reposez votre cerveau, acceptez de couper !

Quelques astuces pour aller dans ce sens :

  • Localiser son travail hors de la maison
  • S’imposer des horaires de travail
  • S’imposer des horaires pour du personnel et les rentrer dans votre calendrier (on zappe beaucoup moins facilement quelque chose qui est inscrit dans son agenda 😉 )
  • Ne pas hésiter à les communiquer : « jamais le mercredi, je suis avec mes enfants, merci ! ».
  • Faire très attention au téléphone : couper les notifications ou envisager deux téléphones, pro et perso ?

Se constituer un cercle pro / perso de soutiens fort

L’intérêt principal : pouvoir compter sur eux dans les bons comme dans les mauvais moments

Il est important de pouvoir compter sur une cellule de soutien, tout autant pour les bons que pour les mauvais moments. Votre entourage proche bien entendu est votre premier support, mais avez-vous pensé à vous faire soutenir côté professionnel ?

Plusieurs idées :

  • Vous trouver un mentor. Quelqu’un dans votre domaine et que vous admirez ? Demandez-lui, il ou elle sera sûrement très content(e) que vous pensiez à lui / elle pour ce rôle !
  • Ne pas hésiter à demander de l’aide ! Vous êtes content d’aider, non ? Alors comprenez que des gens soient aussi contents de vous aider :).
  • Rejoindre des communautés de professionnels de votre secteur, ou de tous secteurs, ou… enfin la communauté qui vous convienne.
  • Se faire accompagner. Incubateur, accélérateur, CCI… ?

Utiliser les outils optimaux pour votre activité

L’intérêt principal : ne pas perdre du temps avec des outils non adaptés

Excel pour faire votre comptabilité, pour suivre vos prospects ou votre activité… ça va un temps ! D’autant plus qu’aujourd’hui, Internet fourmille d’outils peu chers, tous mieux pensés les uns que les autres, pour vous aider à gérer votre activité.

Le fourmillement est tel qu’il est possible rapidement de vous perdre. Pour éviter cela, pensez à demander conseil autour de vous (cf. le mentor ou les communautés ci-dessus), prenez des recommandations. Il y a un peu de temps, nous avions publié un article sur nos outils à nous (oui, ok, faudrait le mettre à jour).

Consacrer la majeure partie de votre temps à votre activité

L’intérêt principal : ne pas se prendre la tête et perdre du temps avec les métiers des autres

Il y a fort à parier que si vous avez créé votre activité, c’est pour l’exercer pleinement et le plus / mieux possible. Pas pour être à côté de cela : comptable, juriste, community manager, commercial… Ces activités-là peuvent rapidement devenir très chronophages, et très barbantes. Ça tombe bien, d’autres peuvent se proposer de le faire pour vous !

À noter qu’il est tout de même intéressant d’avoir soi-même mis un peu les mains dans le cambouis avant de déléguer ces tâches :

  • Vous y gagnez en compétences et pouvez communiquer avec votre futur prestataire.
  • Vous savez très exactement ce que vous souhaitez déléguer et ce dont vous pouvez vous occuper.
  • Vous appréciez réellement la valeur du service qui vous est rendu par le prestataire.

Vous rechignez à le faire car cela représente des coûts ? C’est bien, vous serez plus intelligent(e) dans vos choix. Pensez néanmoins que le temps que vous y passez aujourd’hui est du temps que vous ne pouvez pas facturer.

Ainsi, si vous passez 10h à faire votre compta, alors qu’un comptable y passerait la moitié. Que vous facturez vos heures 40€ et payez votre comptable le même prix, vous y avez « gagné » un potentiel de 200€ de facturation supplémentaire.

Conclusion

Être un entrepreneur accompli, ça prend du temps et c’est un processus en évolution permanente. Même si aujourd’hui, nous pouvons dire qu’à la Cordée nous avons à peu près atteint un équilibre qui nous convient et une efficacité satisfaisante, ces derniers peuvent être remis en question en moins de deux : par le grossissement de l’équipe, par de nouvelles problématiques personnelles à intégrer, par un nouveau contexte légal…

Il s’agit donc, toujours, d’être à l’écoute et d’être flexible. Et bienveillants, non seulement avec les autres mais aussi avec vous-même. Ne vous inquiétez pas de ne pas tout maîtriser tout de suite. Personne ne maîtrise tout d’un coup !

N’hésitez pas à commenter cet article avec vos compléments et à nous poser toutes les questions qui vous passeraient par la tête.

P.S. Oui, il n’y a que 9 clefs, mais ça sonnait beaucoup moins bien.

1 réponse

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *