Les populations de la Cordée : #1, les numériques

A la Cordée, on prône la diversité. Plus les univers professionnels, plus les discussions sont intéressantes et les connexions professionnelles riches. La coach qui rencontre le développeur, l’ONG qui rencontre le consultant en énergies renouvelables, le conseiller en patrimoine qui discute avec l’architecte d’intérieur.

Mais on ne peut nier que certains univers professionnels se retrouvent naturellement dans notre manière de voir le travail. Nous les mettons donc à l’honneur dans une série d’articles, pour parler de leur culture, de leurs caractères, de leurs métiers (et de leurs petits tics qui font le sel du quotidien).

La Cordée, leur environnement inné

Les métiers du numérique sont les premiers à avoir intégré la collaboration aussi profondément dans leur ADN. L’Open Source, la nécessité de lier des langages et compétences différentes pour faire un logiciel ou un site, le développement des freelances : tout cela a contribué à faire du collaboratif un étendard de l’économie numérique, qui s’est propagé, au fur et à mesure que le numérique investissait tous les secteurs.

Un lieu comme la Cordée serait impensable sans l’apport du numérique, le Wifi ou les ordinateurs portables. Et c’est donc assez naturellement que les numériques se sentent à leur aise à la Cordée.

Pour preuve : le nombre de personnes qui nous disent en entrant « on se croirait chez Google »…

Le numérique, d’accord, mais quels métiers exactement ?

[highlight] Développeurs bien sûr, en Ruby, MySQL, Symphony ou PHP. Pour créer des logiciels, des applis ou des sites complexes. Mais développeurs aussi sur des plateformes comme WordPress, pour créer des sites internet.
Graphistes, web comme print, et web-designers.
Entrepreneurs web. Créateurs de logiciel en SaaS ou de sites de e-commerce.
Spécialistes du web-marketing et du référencement internet.
Et n’oublions pas les accros à Candy Crush, Counter Strike et tout ça tout ça ![/highlight]

Les façons de travailler

fhaktory-2Les profils sont variés, et les utilisations aussi. Mais de manière générale, les numériques sont les plus réguliers, ceux qui restent parfois jusqu’au bout de la nuit ou viennent le weekend, et sont là au quotidien, premiers sur les goûters.

Les petites habitudes

On peut citer en vrac :

[highlight] Les dérives de conversation du midi, qui deviennent vite incompréhensibles pour les non-initiés. D’où l’instauration, au début de la Cordée d’un « veto geek », pour permettre aux non-initiés de rester dans la conversation.
Les mots techniques en anglais pour perdre tout le monde
Les grandes batailles rangées Mac / Windows
Les sauvetages informatiques d’autres membres
Les tee-shirts cultes, du petit chaton au Angry Bird, toujours avec de la couleur.
Les Gif fabuleux, mélangeant chatons et musique métal.[/highlight]